Quand la cocasserie pointe son nez

Le jeudi 13 février nous aurons appris « que le groupe Archipel Demain ne présentera pas de liste aux prochaines élections municipales. » Détail cocasse : le mouvement, dont les représentants élus au Conseil territorial sont à l’origine de la crise du STAU « ne manquera pas d’interpeller les listes en présence sur des sujets d’intérêt général pour les […]

Lire la suite