Lectures vagabondes de février

Que je t’emmène, si cela t’agrée, vers les chemins creux de mes lectures vagabondes, au gré du vent de février qui m’emporte. Dans L’amitié des mots, tout d’abord, d’Erik Orsenna, farandole de la langue française où l’on est ballotté dans la fantaisie de la grammaire. Grammaire, mot terrible, n’est-il pas vrai ?, qui nous ramène aux douleurs de nos encadrements scolaires, des verdicts impitoyables pour nos moindres écritures… Mais c’est qu’avec Erick Orsenna, y’a d’la joie, comment chantait Trenet. Livre à la mise en forme imagée de plus de 500 pages aux Editions Livre de Poche. Tu coupes le fil du réel et tu laisses entraîner, tel un circonflexe, dans une saga imaginaire qui te réserve une approche inédite de notre langue. A savourer goulûment.

Henri Gougaud, le porteur de contes et merveilles ensuite et Le rire de la grenouille. Henri Gougaud aura fait ses débuts d’auteur-compositeur, dans les cabarets de la rive gauche, le Saint-Germain-des-Prés de l’après-guerre. Mais un jour il aura eu le flash qu’il lui fallait orienter autrement sa vie. Le rire de la grenouille est un regard sur tout un cheminement d’écriture, son rapport à la vie, dans la recherche de l’essentiel. Ce livre est une réflexion philosophique, certes, mais sur un ton alerte, émaillé de contes glanés de par le monde au fil des pages. Et cela fait un bien énorme. Entre autres observations : « Le risque, aujourd’hui, c’est que nos sociétés ne vivent plus que sous l’emprise de « l’esprit de la hyène ». Pouvoir, profit, folie d’avoir, guerres, à moi tout, à moi, à moi, et au bout du compte la peur, la peur qui pousse à élever partout des remparts et des miradors, et à redouter l’apocalypse. » A méditer en notre temps déboussolé. A la lecture de cet ouvrage, s’il t’arrive de douter, tu mets résolument le cap sur la vie, débarrassé des scories mortifères.

Léo Ferré sur le Boulevard du crime, de Daniel Pantchenko t’amène sur les pas de Léo Ferré, en liaison notamment avec ce boulevard dont le nom pourrait porter à confusion. Il s’agit en fait de l’aventure du (Théâtre Libertaire de Paris) TLP-Déjazet sur le Boulevard ainsi qualifié car dans le théâtre des origines on y jouait des pièces où les morts (factices) se comptaient au fil des représentations par milliers. Ainsi va le quotidien des planches. En février 1986 ce haut lieu se tournera vers la chanson, porté par l’âme libertaire et Léo Ferré y trouvera une scène de prédilection. Très beau livre, excellemment documenté que ce livre de Daniel Pantchenko qui fut de l’équipée de Chorus, le trimestriel de la chanson d’expression française. Cerise sur le gâteau, un DVD de Léo Ferré au TLP-Déjazet le 8 mai 1988. J’ai lu et relu ce livre ; il ne faut jamais laisser passer la locomotive du bonheur.

Autre émerveillement, Portraits volés de Jean Dufour qui fut l’agent de nombreux artistes, Raymond Devos, Pauline Julien, Yves Duteil, Félix Leclerc, Bernard Haller… Les noms s’égrènent. Jean Dufour, j’ai eu le privilège de le rencontrer à Vannes au printemps 2016 lors d’une journée, à l’initiative de la librairie L’Archipel des Mots, consacrée au lancement d’un ouvrage sur les Frères Jacques. Le soir, il nous relatait son cheminement exaltant auprès de noms qui tous nous faisaient rêver. Dans ce livre, il nous dépose des tranches de vie, fortes de sensations, d’intimité et de partage enchanteur. On est grâce à lui au plus près des artistes et la lecture ne fait plus relâche tant on est captivé. Tout au plus ai-je marqué des pauses pour m’écouter telle ou telle chanson qui m’appelait des profondeurs de la vie véritable. J’entendais à nouveau Jean Dufour, je me souvenais de ses anecdotes en les retrouvant au détour d’une page. Pour agrémenter le tout, chaque chapitre s’ouvre par un portrait de José Corréa, saisissant, percutant. Et tu restes ébahi par l’effervescence créatrice qui réactive l’âme.

Henri Lafitte, Chroniques insulaires

16 février 2017

Erick Orsenna, L’amitié des mots – Le livre de poche – 2016 – ISBN : 978-2-253-18955-8

Henri Gougaud, Le rire de la grenouille – Carnetsnord – 2008 – ISBN : 978-2-35536-012-1

Daniel Pantchenko, Léo Ferré, Sur le boulevard du Crime – Le Cherche-Midi – 2016 – 978-2-7491-5096-3

Jean Dufour, Portraits volés, Editions le bord de l’eau – 2009 – ISBN : 978-2-35687-049-0