Carnet de lecture : Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon

« J’ai compris très tôt que mon père ne serait jamais un vrai français, un de ces types convaincus que l’Angleterre a toujours été un lieu de perdition et le reste du monde une lointaine banlieue qui manque d’éducation. » (p.61) Il est des observations qui révèlent la qualité d’un romancier.

J’ai découvert Jean-Paul Dubois, auteur français de seize romans notamment, dont j’ignorais l’existence. Il n’est jamais trop tard pour découvrir, dit-on alors pour se rassurer.

Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon est son 16e roman publié en 2019. Une belle découverte. Écriture vive, récit subtilement ficelé, regard percutant sur la société et les hominidés, avec, cerise sur le tout, un humour à fleur de syntaxe, tout est réuni pour conquérir le lecteur. Je te le dis, je plongerai dans ses autres romans.

Un type, le narrateur, dans une cellule au Québec, dans la région de Montréal, et des allers et retours entre passé et présent. « Cela fait deux ans que Paul Hansen purge sa peine dans la prison provinciale de Montréal. Il y partage une cellule avec Horton, un Hells Angels incarcéré pour meurtre », lit-on en quatrième de couverture.

Je ne t’en dirai pas plus. En dire trop, au risque de détruire le suspense, se révèle souvent être une maladie… chronique. On peut viser juste sur les travers de notre monde sans démonstration par la magie d’un récit. Danemark, Toulouse, Thetford Mines au Québec, Montréal…

Suivre les pas d’un homme à tout faire dans le fonctionnement d’un grand immeuble, mais aussi dans le quotidien d’une prison… Tu retiens ton souffle, étreint, convaincu. Le sens de la formule retient l’attention au détour des pages. Et puis il y a le suspense : que fait cet homme dans une prison ? « Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon ». Il suffit parfois d’un roman pour s’en pénétrer.

Henri Lafitte, Chroniques insulaires

11 octobre 2019

Jean-Paul Dubois, Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon – Editions de l’Olivier 2019 – ISBN : 978-2- 8236-1515-6

Une réflexion sur “Carnet de lecture : Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon

Commentaires clos.