// Vous lisez...

Juillet

Chronique du 26 juillet 2011

J’aurai donc découvert Govrache, dans le cadre des Déferlantes atlantiques, au bar le Joinville, le 24 juillet 2011. Chapeau, le gars. Levé 4h30 du mat’, heure de métropole, pour la traversée Paris-Londres-St. John’s-Saint-Pierre et Miquelon et se retrouver dimanche à faire le sound check en cinq minutes juste avant d’entamer son set en ouverture de soirée. Le cœur à l’ouvrage aussitôt et succès acquis dès les premières paroles, textes enlevés, rythme soutenu, guitare style manouche pour l’essentiel, allure Gavroche sur les barricades, et quelques cordes nylon pour l’une ou l’autre chanson.

L’auteur-compositeur aime à brosser des situations vécues, au hasard de l’arrêt dans une gare de campagne, dans un bistrot d’un coin de Bretagne, des personnages dans leur vécu transposable quel que soit le lieu, le prof devant une classe qui lui déclasse ses illusions, le comptable tout de gris vécu et qui s’en retourne à sa tâche des lundis répétitifs de longues semaines. Textes fort bien troussés, au demeurant, à l’instar du Cul de ma soeur, écrit par Bernard Dimey. (eh oui, ça m’a donné l’occasion de penser à toi, ami Jehan) Du slam aussi, dont un premier chargé de tendresse, qu’il faut le faire dans l’ambiance bar. Du bien tourné et bien assuré, sans décalage horaire. Oui, chapeau l’artiste, car tout nous aura accrochés.

Et nous nous sommes retrouvés le 25 à l’Île aux Marins pour une ambiance festive à l’ e(a)ncre de nos rêves. Scène partagée tout au long de la soirée et j’ai pu goûter à nouveau au plaisir des textes de l’auteur normand, passionné de Bretagne, établi à Paris. Nous nous sommes éclatés, heureux d’être ensemble, public, bénévoles de l’organisation, saltimbanques de la nuit. Plaisir de réentendre le slam sur l’ivresse, l’évocation d’un petit café de la gare en Normandie. Nous en avions des airs dans la tête en contemplant la Voie lactée à notre retour sur Saint-Pierre par une de ces nuits que nous réserve un festival quand tout est fait pour que l’on soit tout simplement en phase avec les étoiles.

Henri Lafitte, Chroniques insulaires 26 juillet 2011

CD de Govrache, Govrache en concert, enregistré le 13 janvier 2011– E-Mail : govrache@yahoo.fr

Photo de Govrache au Joinville, Jean-Christophe L’Espagnol Photo de Govrache à l’Île aux Marins, Patrick Boez

Lien site des Déferlantes - soirée Île aux Marins : http://www.deferlantesatlantiques.c...

Commentaires