Un « Whalecome » nouveau est arrivé…

Il est des mots qui, à voix haute, fleurissent de signification transfrontalière, d’hospitalité et d’enchantement. Whalecome  ! de nous dire une nouvelle fois Nadine et Thierry Vogenstahl dans un livre haut en couleurs dès la page de couverture, pour une invitation au voyage renouvelée.

Il y avait eu un premier Tome. Mais le rapport à la mer de ce couple enthousiasmant est tel, qu’au fil des mois et des années, les observations se sont diversifiées, se sont amplifiées. Nouveau livre donc, et plus de 500 nouveaux clichés avec textes en français et en anglais, dans la volonté du partage, au coeur d’un archipel en phase de redéploiement et d’ouverture.

J’ai eu l’occasion de me retrouver avec Thierry en immersion de… découverte, pieds bien au sec dans sa petite embarcation motorisée. J’ai pu constater à quel point le regard était exercé, joie déployée dans une dimension iodée azurée où l’on oublie soucis, tracas et interpellations terre à terre.

Accepter notre propre fragilité et s’inscrire dans la grande diversité de la vie, nous qui devons tant à nos ancêtres… aquatiques. Nous avons la chance de vivre, à Saint-Pierre et Miquelon, sur un archipel où baleines à fanons et baleines à dent sont tout simplement chez eux. Nous ne sommes plus alors qu’une espèce parmi d’autres et pouvons nous ouvrir à l’immense joie des rencontres.

Le livre est beau, bien structuré, les observations textuelles sont fines, perlées d’humour ; elles portent notre vécu collectif et notre langage, ces mots, ces petits riens qui nous résument et nous transcendent. On navigue avec délices, le corps au chaud. Les photos coupent souvent le souffle par leur beauté. On imagine sans mal la patience en œuvre de l’autre côté de l’objectif. Il est aussi des points d’accroche avec la participation de l’artiste peintre Hélène Lemoine… Regardez bien en bas de page…

Et, last but not least, une préface de l’explorateur Jean-Louis Etienne qui n’a pas manqué de relever ce qu’une telle démarche peut contenir de témoignage essentiel et de force d’espoir pour un meilleur rapport à la biodiversité et à une planète dont nous ne sommes qu’une des manifestations de la vie, parmi tant d’autres, sans hiérarchie particulière.

Je me suis demandé si rorquals, marsouins, dauphins, bélugas, orques, phoques, tortues luth et autres compagnons des ondes pouvaient avoir le même enthousiasme en nous observant. Sans doute qu’autour de nos îles-écrin, savourent-ils au moins la prise de conscience à laquelle des passionnés comme Nadine, Thierry et leurs enfants auront grandement contribué.

Henri Lafitte, Chroniques insulaires

8 décembre 2017

Nadine et Thierry Vogenstahl, Whalecome – Tome 2 – 2017 – ISBN : 2-915829-44-6

Disponible à la librairie Lecturama